Introduction

Approche

Les textes et les cartes de ce site représentent uniquement un travail de synthèse de sources publiquement accessibles en ligne. Ces sources, souvent parcellaires, ont été simplement croisées pour obtenir une représentation la plus cohérente et la plus synthétique possible des modes de propagation. Le cas échéant, la représentation est complétée en y calquant les principaux vecteurs de déplacements humains : migrations, colonisations, routes commerciales et conquêtes militaires.

Sources

De nombreuses informations proviennent de sites non spécialisés, au premier rang desquels Wikipedia. A noter que les sources elles-mêmes citées dans l’article Wikipedia correspondant sont précisées sur chaque page.

Une part importante d’informations concernant les fruits tropicaux sont issues de la bible « Fruits of Warm Climates », de Julia Morton, publié en 1987, et accessible ici : http://www.hort.purdue.edu/newcrop/morton/index.html

Pour approfondir les notions de domestication des fruits notamment au Néolithique, il faut consulter le travail complet de Jules Janick, « The Origins of Fruits, Fruit Growing, and Fruit Breeding » :  http://www.hort.purdue.edu/NEWCROP../Hort_306/reading/reading%204-3.pdf

Par ailleurs un site assez complet, très proche du concept de ce site et également utilisé comme source, celui du National History Museum britannique : http://www.nhm.ac.uk/nature-online/life/plants-fungi/seeds-of-trade/index.dsml

Enfin, de manière à compléter à la marge les représentations obtenues, plusieurs informations sur l’introduction récente de fruits au Brésil, en Inde, Afrique du Sud ou encore Australie proviennent des sites des ministères de l’agriculture respectifs, quand les informations en question sont publiées.

Les données statistiques sont tirées de FAOSTAT, le site de la FAO (Food and Agriculture Organization) des Nations Unies : http://faostat.fao.org/